• Slide FESJ 2015

Colombie – Angleterre : Parcours royal pour le vainqueur

ANGCOL.png

AVANT-MATCH - La Colombie et l'Angleterre se retrouvent dans le huitième et dernier huitième de finale de cette Coupe du monde, à 20h. Un match qui pourrait offrir une route toute tracée vers la finale au vainqueur, à condition de survivre à cette compétition toute particulière.

 

Suisse, Suède, Croatie, Russie. Deux de ces équipes seront les adversaires du gagnant de ce soir, en quarts puis en demi. Des noms abonnés aux phases de poules. La Colombie et l'Angleterre, qui s'affrontent ce soir, ont bien compris que le plus gros obstacle vers la finale se dressait devant elles aujourd'hui. La Colombie, quart de finaliste en 2014, jouit d'une génération en or. Cueillie à froid par le Japon (2-1), elle s'est vite réveillée, assommant une Pologne mollassonne (3-0) et triomphant d'un Sénégal combatif mais maladroit (1-0). Oui, la Colombie est là, avec un jeu séduisant, et des individualités à en perdre la tête (Falcao, J. Rodriguez, Cuadrado pour ne citer qu'eux). Assez pour parier sur elle ? Possible. En 2014, elle avait été arrêtée de peu aux portes de la demi-finale par le Brésil, qui jouait chez lui. Un scénario qui pourrait se reproduire face à la Russie, mais chaque chose en son temps. La génération dorée colombienne est bien là, et avance en silence. Avec style.

En face, l'Angleterre fait ce qu'elle sait faire de mieux. Avant chaque début de compétition, n'importe quel fan de foot regarde les 23 anglais, et se demande comment une telle équipe peut ne pas être championne. Dès qu'elle commence, il comprend. Comme prévu, les anglais ont semblé perdus contre la Tunisie (victoire 2-1, doublé d'Harry Kane), avant d'encaisser le premier but de l'histoire du Panama en Coupe du monde (6-1, mais quand même). Enfin, dès que le défi s'est élevé, l'Angleterre a posé le genou à terre (défaite 1-0). Qu'on le veuille ou non, les Three Lions n'arrivent jamais à se mettre au niveau. Et le début de cette Coupe du monde le confirme, pour l'instant.

Le match dans le match : Falcao – Kane

Quoi d'autre qu'un duel d'avant-centres pour un match qui promet d'être explosif. Radamel Falaco, l'attaquant de Monaco, avait raté l'édition 2014. Quatre ans plus tard, le colombien est là, et compte bien faire passer un nouveau cap à sa nation. Buteur contre la Pologne, l'ancien joueur de Chelsea se doit d'être au rendez-vous pour enfin s'inscrire au panthéon d'une équipe qui n'avait pas eu besoin de lui pour terminer dans le top 8 il y a quatre ans. Le meilleur buteur de la compétition, lui, se porte bien. Cinq buts en 153 minutes jouées. Dont trois contre le Panama, équipe la plus faible de la compétition, mais quand même. Harry Kane est prêt. Performant aussi bien avec Tottenham qu'avec sa sélection, il n'attend qu'une chose : que les nombreux talents de son équipe s'adaptent, et réussissent enfin à jouer en équipe. Car au bout, il y a une potentielle finale.

 

Le prono de la rédaction : Colombie 2 – 1 Angleterre.

Photo : AFP.

 

Derniers articles

Dernières vidéos