Jean Glavany : « le bilan de la politique agricole de François Hollande est comme le reste, mitigé »

jean-glavany-sia-2017-photo-lucas-pierre.png

INTERVIEW/VIDEO - Jean Glavany, ancien ministre de l’Agriculture et de la Pêche de 1998 à 2002, était l’invité de l’émission « A travers champs » mercredi matin, depuis le salon de l'Agriculture. L’actuel député PS des Hautes-Pyrénées est revenu sur des questions d’agriculture et sur ses positions politiques.

« Etre au ministère de l’Agriculture, c’est apprendre à gérer des crises ». Colère des agriculteurs, dérégulation des marchés agricoles mondiaux… Jean Glavany, ancien ministre de l’Agriculture sous Jospin, a dû faire face à toutes sortes d’imprévus. La suppression des quotas sur le cours du lait par le gouvernement Valls n’a fait qu’aggraver les choses : « je comprends les agriculteurs qui sont dans la souffrance et qui portent un jugement sévère envers François Hollande ».

Face à la détresse de certains agriculteurs, Jean Glavany reste positif : « la France, l’Europe et le monde auront toujours besoin de l’agriculture ». Mais des solutions doivent être trouvées.  Lorsque l’on « recherche la qualité [des produits], la mise en place de regroupements de fermes, c’est la solution pour être efficace ». Cependant, les cours des produits agricoles restent un problème d’ordre mondial, « tant qu’il n’y aura pas de régule du marché, l’agriculture sera toujours soumise à des crises. »

« Je n’ai pas voulu renoncer devant le match à venir »

Pour le député PS des Hautes-Pyrénées, l’agriculture reste une priorité dans son département. « Je côtoie des agriculteurs qui se battent tous les jours pour vivre ». Élu de gauche convaincu, c’est un militant de première heure. Après avoir soutenu Manuel Valls pendant la primaire de la gauche, il soutient désormais Benoit Hamon, « pour réussir, il faut rassembler les citoyens autour de ses idées (…). La politique n’est pas une aventure solitaire, mais en collectivité ».

L’élu se représente pour un nouveau mandat de député dans sa circonscription aux prochaines législatives. « Je n’ai pas voulu renoncer devant le match à venir ». Une référence aux nombreux départs annoncés, dont ceux de Claude Bartolone et Ségolène Royal.

Jean Glavany a tenu à rendre un dernier hommage à Xavier Beulin, dirigeant de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (la FNSEA), décédé la semaine dernière. « J’ai eu des différends avec Xavier Beulin mais il a toujours été investi dans la protection des agriculteurs et de l’agriculture française. » 

Photo Fréquence ESJ/Lucas PIERRE

EMISSION


A travers champs - 01-03-17 - Jean Glavany par FrequenceESJ

Derniers articles

Dernières vidéos