POLITIQUE - Le PS et l'UMP approuvent les conclusions du rapport de la Cour des comptes sur l'audit des finances du pays. Majorité et opposition ont une lecture opposée du document mais y trouvent leur compte. Dans son rapport, la Cour des comptes juge qu'en 2013, le pays devra trouver au minimum 33 milliards d'euros pour équilibrer ses finances et atteindre l'objectif de 3% de déficit public. 

OPPOSITION

copé photo tristan maupoilJean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, estime que la Cour des comptes donne de manière "très claire", "un quitus de la bonne gestion" des finances publiques lors du quinquennat Sarkozy. Le député-maire de Meaux se réjouit de voir "le mythe de l'ardoise cachée" désormais "cassé".

L'ancienne ministre du Budget, Valérie Pécresse estime que le document est "un satisfecit pour Nicolas Sarkozy et un sérieux avertissement pour François Hollande".

Suite à l'audit de la Cour des comptes, Valérie Rosso-Debord, déléguée générale adjointe de l'UMP, se félicite dans un communiqué de la teneur du rapport rendu public par le Président de la Cour des comptes, le socialiste Didier Migaud, concernant les comptes de l'Etat pour 2012. L'ancienne députée souligne que "contrairement aux assertions mensongères de Monsieur Moscovici" (le ministre de l'Économie, ndlr) les résultats sont "conformes aux prévisions de la dernière loi de finances préparée par le précédent gouvernement" et "pour l'année 2012 l'audit ne révèle pas de risque de dérapage majeur pour les dépenses". La déléguée générale adjointe de l'UMP ajoute: "Cette vérité dérange les socialistes qui ne peuvent plus désormais se défausser sur le bilan de Nicolas Sarkozy pour masquer leurs choix budgétaires catastrophiques pour la France."

Selon le porte parole du FN, Florian Philippot, "les conclusions de l'audit de la Cour des comptes, présidée par le socialiste Didier Migaud - nommé par Nicolas Sarkozy - montrent que l'austérité est le seul horizon que propose l'UMPS aux Français" écrit l'énarque dans un communiqué. Il ajoute: "englués dans les mêmes dogmes ultra libéraux, à commencer par le libre échange total et l'euro à tout prix, UMP et PS se succèdent et appliquent les mêmes politiques, qui frappent toujours les mêmes.  Ces politiques sont le décalque de ce qui est déjà appliqué à la Grèce, au Portugal ou à l'Espagne. Les résultats seront les mêmes : la récession, la dette et le désastre social."

Le MoDem salue également le rapport de la Cour des comptes: "Il faut féliciter la Cour des Comptes pour la qualité de son rapport rendu public ce matin. C’est un travail objectif, complet et très analytique. Il évite les caricatures et dresse un bilan sans complaisance tant à l’égard des politiques passées que des promesses de la dernière campagne présidentielle" note Robert Rochefort, vice-président du parti centriste. Le député européen ajoute: "En tous points, il confirme l’analyse que seul François Bayrou a eu le courage d’exposer aux français au cours des dernières semaines. Le rééquilibrage indispensable de nos comptes publics impose une rigueur que ni l’un ni l’autre des candidats du second tour n’ont assumée dans leur programme alors qu’ils en savaient déjà l’urgence."

MAJORITÉ

Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux, estime dans un communiqué que cet audit est "un nouveau désaveu pour l'ancienne majorité de droite qui a laissé une situation économique et financière profondément dégradée". Le député ajoute: "La première faute" de l'ancienne majorité "est de n'avoir rien fait pour  endiguer le surendettement du pays qui atteint le chiffre record de 90% du PIB" et de poursuivre: "Sa deuxième faute est d'avoir étouffé notre développement économique en  conjuguant des plans d'austérité à répétition avec le gaspillage de cadeaux  fiscaux aux plus fortunés qui ont affaibli l'investissement productif et  diminué d'un tiers les prévisions de croissance. Sa troisième faute est d'avoir engagé des dépenses sans en assurer leur financement"

 

Ca peut aussi vous intéresser

Welcome 200GBP Bonus at William Hill here.

Derniers tweets

Cette semaine au cinéma: Hunger Games - La Révolte Partie 1: rien de vraiment révolutionnaire: CRITIQUE - Cha... http://t.co/ETdRNoGyE9

Fréquence ESJ

RT @ESJParis: Petit-déjeuner proposé par Fréquence ESJ: Tous les étudiants et le personnel de l'ESJ Paris étaient conviés à ... http://t.co

Fréquence ESJ