Damien Abad : « Il ne faut pas perdre sur le plan sanitaire et économique »

(Reading time: 2 - 3 minutes)
IMG_5545.jpg

INTERVIEW / VIDEO - Quelques jours après l’annonce du reconfinement en France, Damien Abad était dans « 20h, l’Invité » sur Fréquence ESJ. Le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale est revenu sur la situation sanitaire et économique liée au Covid-19 en France.

Alors que la population française est à nouveau confinée depuis le vendredi 30 octobre, Damien Abad a rappelé la gravité de la situation sanitaire en France : « Ce confinement est utile ! ».  L’opposition, qui a tenu tête au gouvernement à l’Assemblée nationale concernant l’allongement de l’état d’urgence sanitaire, a été accusée de faire preuve de « déni sanitaire » par Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement. Mais pour le chef des députés Les Républicains, malgré la gravité de la situation, c’est « les défaillances du gouvernement qui ont conduit à reconfiner ». Contrairement au premier confinement, le travail et l’école se poursuivent, ce qui interroge sur son efficacité. Pour Damien Abad : « Il ne faut pas perdre sur le plan économique et sanitaire mais le maintien de l’activité du travail est indispensable ». Le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour réduire les risques de contaminations dans les lycées mais Damien Abad craint « une fermeture de ces établissements ». Le déconfinement est une autre préoccupation pour le député de la 5e circonscription de l’Ain : « Il faut qu’on réussisse ce déconfinement, il faut cette stratégie de tester-tracer-isoler ». Autre clef pour réussir ce déconfinement : les tests dont les délais d'attente s’allongent ces dernières semaines : « Quand on fait un test, on doit avoir le résultat immédiatement ! »

« Un confinement injuste, c’est un confinement raté ! »

Les commerces jugés non essentiels par le gouvernement ont dû fermer leurs portes avec l’annonce du reconfinement. Appelés à pratiquer le retrait-commande, ils ont pointé la concurrence déloyale des grandes surfaces, autorisées à vendre ces produits non essentiels. Pour Damien Abad : « On a pas tous la même notion de produits essentiels, on doit rouvrir les commerces de proximité non essentiels ». Le gouvernement, qui a depuis demandé aux grandes surfaces de fermer les rayons non alimentaires « ne fait que créer de la confusion ». Avec le groupe Les Républicains, Damien Abad a proposé la mise en place « d’une attestation de déplacement hebdomadaire pour aller faire des achats dans les commerces de proximité non essentiels ». Elle permettrait aux commerces de rouvrir et aux clients de s'y rendre "une seule fois par semaine" à l'aide d'une « attestation disponible via l'application gouvernementale TousAntiCovid ». L’élu a aussi appelé à plus de confiance envers les territoires : « moins les mesures seront injustes, plus elles seront respectées. Il faut faire confiance au territoire, on a réussi avec les marchés alimentaires ». Concernant la dette et l’appel du FMI à se préoccuper de l’aspect sanitaire en priorité, Damien Abad appelle à une certaine vigilance : « il n’y a pas d’argent magique, il faut un plan de relance mais certains fonds n’étaient pas utiles ». Celui qui a récemment apporté son soutien à Xavier Bertrand pour la présidentielle de 2022 prévient : « On doit maitriser la dette car il faudra la rembourser ! ».

Regardez l'émission en vidéo

 

Photo : Fréquence ESJ

Derniers articles