• Slide FESJ 2015

Danielle Simonnet : « L’accompagnement des agriculteurs doit être durable »

DSC_0979.jpeg

INTERVIEW/VIDEO - En ce troisième jour du Salon de l’Agriculture, nous avons reçu Danielle Simonet sur le plateau d’ « A travers champs ». L’oratrice nationale de la France Insoumise, et non « la porte-parole » comme elle tient à le rappeler, a répondu aux questions des journalistes de Fréquence ESJ.

L’interview a commencé par le traditionnel portrait en rap de notre chroniqueur Camille Garcette. D’un hochement de tête à chaque rime prononcée, Danielle Simonnet valide les informations véhiculées dans la chanson. D’un grand sourire, elle remercie le jeune homme pour sa performance. Le public en fait autant.

Notre premier journaliste entre sur le plateau. Il décide d’interroger l’oratrice nationale du mouvement France Insoumise sur le passage du Président Macron au Salon de l’agriculture il y a deux jours. « Le président a été sifflé, est-ce mérité ? » demande-t-il. Danielle Simonnet répond en commençant par rappeler la détresse de beaucoup d’agriculteurs et le taux de suicide. « Il est vrai qu’on peut avoir l’impression que le gouvernement, comme les prédécesseurs, ne veulent pas repenser le système agricole. Le problème, c’est le libre échange » conclue-t-elle. Jeudi dernier, le Président Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesures dont le débloquement d’un milliard d’euros pour aider l’agriculture dans l’innovation. Face à cette mesure, Danielle Simonnet souhaite simplement que l’accompagnement des agriculteurs soit durable.

Les comptes de campagne, un sujet délicat

 

La tension était palpable sur le plateau d’« à travers champs » ce matin. Notre journaliste a questionné Danielle Simonet sur les comptes de campagnes du candidat Mélenchon. En cause : des surfacturations et majorations non justifiées à hauteur de 7 949 euros. Pour se défendre, l’actuelle conseillère de Paris a mis en avant le fait que la « campagne de la France Insoumise a commencé bien avant celle des autres candidats. De plus, de nombreuses banques refusaient d’accorder des prêts avant d’avoir reçu les 500 signatures » indique-t-elle.

Une fois n’est pas coutume, la proche de Mélenchon a ensuite tourné son argumentaire autour du président Macron en reprochant aux médias leur complaisance. « C’est tout simplement de la manipulation de diversion » rajoute Danielle Simonet. « Il a été démontré qu’il n’existe aucune irrégularité dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon, contrairement aux comptes de campagnes de monsieur Sarkozy en 2012. Qu’on arrête de parler de ça, et parlons de vrais sujets comme la sortie du nucléaire » ajoute-t-elle. Nous n’en ferons rien. Notre journaliste met en avant une autre polémique concernant « Le Média ». Danielle Simonnet en profite ensuite pour soulever, ce qui est selon elle, le principal problème des médias : ne jamais parler du fond, seulement des polémiques. Un dernier tacle à notre journaliste, pourquoi s’en priver ? « Madame, être journaliste ne signifie pas être feignante et répéter des choses qu’on entend mais parler de la vraie information » conclue Danielle Simonnet.

Photo : Fréquence ESJ / Lucas Pierre

Derniers articles

Dernières vidéos