Le franc est toujours vivant

Écrit par Paul LAUBACHER.


Les derniers détenteurs de franc ont jusqu'au 17 février pour convertir en eurosBillets en franc leurs vieux billets. Des commerçants de plusieurs villes se sont remis à les accepter et à rendre la monnaie en euros. Selon la Banque de France, 50 millions de billets des séries sont encore en circulation, pour une valeur en euros de 602 millions.

L'euro fête ses dix ans embourbé dans une crise sans précédent. Le franc, lui, est en sursis pour encore 6 semaines. Dix ans, jour pour jour, après la fin du paiement en francs, la Banque de France cessera d'accepter les cinq séries de billets en francs encore convertibles : le Debussy (20 F), le Saint-Exupéry (50 F), le Cézanne (100 F), le Gustave Eiffel (200 F), le Pierre et Marie Curie (500 F).

Pour les commerçants, le but est de pousser à la consommation

Les commerçants français de plusieurs villes de province ont décidé d'accepter de nouveau temporairement les billets encore échangeables. Une trentaine de commerçants de Saverdun, ville de 4 600 habitants dans l'Ariège, ont reçu 15 000 francs sous forme d'anciens billets pour une valeur de 2 200 euros environ.

"Les gens n'auraient pas forcément pris la peine d'aller à la Banque de France à Toulouse pour échanger un billet de 20 francs", explique Grace Ballandi, présidente de l'Union des commerçants et artisans de Saverdun (UCAS), à l'origine de l'opération. "Dans la tête des gens, c'est de l'argent gratuit, de l'argent qui ne compte pas car il était perdu. C'est comme jouer au Monopoly mais en contrepartie, on obtient des vraies choses".

A Mont-de-Marsan (Landes), Philippe Chabaud, commerçant, a décidé d'accepter depuis décembre les paiements en francs jusqu'au 4 février. Selon lui, "On voit que les gens, qui ont en moyenne plus de cinquante ans, ont gardé des francs chez eux, dix ans après"."Je vois en moyenne quatre à cinq personnes chaque jour qui me paient en francs, certains viennent même des départements voisins", explique-t-il.

Interrogés par l'AFP, les bureaux de la Banque de France enBanque de France région ont vu une augmentation du nombre des particuliers qui se présentent au bureau d'échange depuis deux mois.

La Banque de France pourrait gagner 500 millions d'euros

Selon la loi de Finances votée pour 2012, le gouvernement pourrait encaisser quelque 500 M€ cette année, grâce aux anciens billets libellés en francs et non convertis en euros. Une somme qui sera versée par la Banque de France. L'institution n'a pas le droit de faire des bénéfices sur ce genre d'opération.

"En fait, tout billet de banque libellé en francs, et qui n'aura pas été converti en euros d'ici au 17 février, se transformera d'office pour nous en bénéfice", affirme un employé de la Banque de France.

"Il nous faut quelques semaines pour vérifier que les billets qui nous ont été ramenés ne sont pas des faux", explique un porte-parole de la Banque de France.

Une fois récupérés, ces billets seront tout bonnement passées au broyeur et recyclées pour les terrain de tennis synthétiques.

Articles similaires

Partenaires