• Slide FESJ 2015
  • L'hebdo sports

Alex Vizorek : « Si ce que je dis n’est pas drôle, alors ce que j’ai à dire d’intelligent est perdu »

alex_vizorek_-_storytelling_-_capture_décran.png

INTERVIEW/VIDEO - L’humoriste de France Inter, Alex Vizorek était l’invité de Storytelling mercredi 9 mai. Ensemble, nous sommes revenus sur son actualité et son parcours. Entre la préparation d’un nouveau one-man show, sa chronique quotidienne à France Inter et sa chronique hebdomadaire dans Salut Les Terriens, les journées de l’humoriste sont très chargées. Il se prépare à l’écriture de son deuxième spectacle prévu pour… 2020.

 

Que ce soit en spectacle, à la radio ou encore à la télé, il fait rire les spectateurs, les auditeurs ou encore les téléspectateurs. En effet, depuis maintenant trois ans, il opère tous les jours sur France Inter aux côtés de Charline Vanhoenacker. Leur émission Par Jupiter ! cartonne. En témoigne les audiences et les quelques 4,5 millions de téléchargements de podcasts de l’émission. « Les gens nous écoutent de plus en plus, ça fait plaisir » commente Alex Vizorek. C’est ainsi qu’il nous apprend qu’une cinquième saison sur France inter est à prévoir à la rentrée.

Alex Vizorek n’est pas qu’humoriste. Il entre en école de commerce en 1999 puis étudie le journalisme. Il obtient cependant les deux diplômes « pas très brillamment » reconnaît l’animateur de 36 ans. Mais ne sachant pas quoi faire de sa vie professionnelle et attiré par la comédie et la scène, il décide d’intégrer les Cours Florent à Paris. « Etant donné que j’avais déjà quelques années d’études, je me suis retrouvé avec beaucoup de jeunes » se souvient Alex Vizorek. Et c’est en troisième année que tout commence pour le jeune étudiant de l’époque : les cours de One Man Show. « Pendant ses cours, je sortais réellement du lot » se remémore-t-il. « Mon professeur me prend comme exemple face au groupe. Je me suis alors rendu compte que c’était ce que je voulais faire ». Il s’est ensuite présenté à de nombreuses scènes-ouvertes dans Paris. « Il y a beaucoup de concurrence, j’arrive après la génération qui fait émerger Proust, Tsamère ect.. Le métier ne peut pas recevoir tous ceux qui veulent faire ça » explique Alex Vizorek. Mais que ce soit clair, à France Inter, Alex Vizorek se voit non pas comme un journaliste mais comme un humoriste. « Mon objectif est d’être drôle » rappelle-t-il. Ce qui ne l’empêche pas de donner de la morale à son discours. « Si ce que je dis n’est pas drôle, alors ce que j’ai à dire d’intelligent est perdu » explique l’artiste.

« Thierry Ardisson est un de ces gars qui alimente la réflexion sur l’audiovisuel »

En septembre 2017, Alex Vizorek intègre l’émission Salut Les Terriens présentée chaque samedi par Thierry Ardisson sur C8. Il y prépare alors une revue de presse. « C’est beaucoup de boulot. Il faut faire du neuf toutes les semaines » commente-t-il. Heureusement, il travaille avec tout un groupe d’auteurs. Selon Alex Vizorek, il existe « deux grands postes d’humoriste de référence, à savoir aux côtés de Laurent Ruquier dans « On n’est pas couché » et aux côtés de Thierry Ardisson ». Concernant ce dernier, l’humoriste ne tarit pas d’éloge. « Thierry Ardisson a marqué pendant trente ans d’émission la télévision. Et encore maintenant ! C’est encore un de ces gars qui alimente la réflexion sur l’audiovisuel et la manière de mener une interview. Il sait scénariser une émission et il est excellent en interview » déclare Alex Vizorek. Rien que ça. Enfin, il conclut de la sorte : « Je ne pense pas être un génie de la TV mais j’apprends en regardant les autres comme Laurent Ruquier, Thierry Ardisson ou encore Frédéric Lopez ».

« Un deuxième one man show est prévu pour 2020 »

Après dix ans de représentation, Alex Vizorek continue à proposer son premier one man show, intitulé « Alex Vizorek est une œuvre d’art ». L’humoriste a-t-il pris la grosse tête avec un tel nom ? « Mon spectacle parle de moi et des œuvres d’art en générale. Et comme je suis Belge, cet humour passe mieux » en rigole l’humoriste. Le spectacle, mis en scène par Stéphanie Bataille, traite, sketch par sketch, d’une catégorie d’art comme la peinture, la sculpture ou encore la musique. Après être assez rodé, Alex Vizorek se sent prêt à écrire un nouveau seul en scène. « Un autre spectacle est prévu pour 2020. Je me donne du temps pour le travailler. C’est assez dur car il faut faire du neuf et en même temps il faut garder ce qui a pu plaire dans le premier » explique-t-il. Mais quoi qu’il en soit, l’objectif n’est pas de faire Bercy ou l’Olympia pour Alex Vizorek qui préfère rester proche du public. Même si les salles se remplissent toujours autant.

Regardez l'émission en vidéo

Derniers articles

Dernières vidéos