James Baker : « j’ai été productif pendant le confinement, j’ai fait pas mal de sons »

(Reading time: 2 - 3 minutes)
James_Baker_Photo_Promo.jpg

INTERVIEW / VIDÉO - Le chanteur James Baker était l’invité de « Storytelling », mercredi 20 mai. Détendu et souriant, le jeune artiste est revenu sur sa passion et ses ambitions futures.

En 2019, James Baker publie ses premiers singles sur YouTube. Dix musiques dont « Café court » et « Gin Tonic » qui rapidement cumulent les vus sur YouTube. Le confinement imposé en raison de la crise du coronavirus n’a pas empêché au rappeur de continuer de travailler : « j’ai été productif pendant le confinement, j’ai fait pas mal de sons ». En plus de ce travail de composition, il a sorti le clip de son titre « Validé ». Un titre dansant qui cumule déjà plus de 30 000 vues sur YouTube : « les gens se prenaient la tête, c’était le bon moment pour sortir ça ! ».

UN STYLE UNIQUE

James Baker a son style à lui, un mélange entre rap et pop, mais pas question pour lui de rentrer dans des cases : « J’aimerais que les gens choisissent ce qu’ils veulent voir de moi, s’ils veulent voir un rappeur, ils peuvent voir un rappeur et s’ils veulent voir un chanteur, ils peuvent voir un chanteur. Je ne veux pas être catégorisé dans l’un ou dans l’autre ! ». L’artiste s’inspire énormément de la musique des années 80, dans ses titres, mais aussi dans son style vestimentaire. Sa passion pour cette période a commencé après avoir découvert la série « Stranger Things » sur Netflix.

Bien que James Baker s’inspire d’une époque passée, il reste ancré dans le présent, notamment en utilisant les outils modernes : les réseaux sociaux. Très présent sur Instragram, il fait suivre ses aventures à ses près de 40 000 abonnés. Réseau social en vogue pendant le confinement, TikTok a aussi occupé les journées du chanteur de 19 ans pendant le confinement. Il publiait des chorégraphies et des freestyles pour le plus grand plaisir de sa communauté.

UNE VÉRITABLE PASSION POUR LA MUSIQUE

Le jeune artiste a expliqué qu’il puisait aussi son inspiration, inconsciemment, dans les gens qu’il aime : « J’ai été très inspiré par Lomepal au début. Ca serait mentir de dire que ce n’est pas un artiste que j’ai beaucoup écouté, mais maintenant, je puise énormément mon inspiration avec Mac Miller ».

James Baker est un artiste polyvalent. Il sait tout faire : « Toutes les musiques qui sont sorties, c’est moi qui les ai composé ». Pas étonnant pour celui qui a commencé le piano à 6 ans puis s'est mis à la guitare, au chant et aux logiciels d’instrumentation. Il peut aussi compter sur son meilleur ami qui l’accompagne à la guitare ou à la basse selon les morceaux.

Très satisfait de son titre « Validé », l’artiste réalise ses meilleurs scores sur les plateformes de streaming. Comme il le dit si bien : « dans la vie, je fais ce que je veux, il y a que la flemme qui m’arrête ». Pas encore de date de concert prévue mais son premier EP de six titres devrait sortir bientôt. On y retrouvera « Amour Dérisoire », un des titres qui lui a pris le plus de temps pour le composer. Le résultat devrait être au rendez-vous !

Regardez l'interview en vidéo

Photo : DR

Derniers articles