• Slide FESJ 2015

"L’Insoumis", les coulisses d'une campagne présidentielle

c_1100_500_16777215_00_images_articles_Linsoumis_film_.jpg

CRITIQUE - Gilles Perret a suivi pendant près de deux mois le leader de la France Insoumise lors de la campagne présidentielle. Environ un an après les faits, ce film permet aux spectateurs de se trouver immergés dans l’action d’un candidat en campagne et de son équipe. Le dimanche 11 février se tenait une avant-première du film à l’espace Saint-Michel en présence de Gilles Perret. Nous y étions, entourés de nombreux insoumis.

Ça ne choquera personne, la salle n’était pas remplie de néo-libéralistes amoureux de la politique actuelle du président Macron. Devant le cinéma, un spectateur est d’ailleurs vêtu d’une casquette arborant fièrement le symbole de la France Insoumise. Le noir de la casquette fait ressortir la couleur rouge du mouvement fondé par Jean-Luc Mélenchon. 

À quelques jours de sa sortie officielle, le film fait déjà polémique. À tel point qu’il a été déprogrammé dans une salle marseillaise. Gilles Perret s’exprime avant la diffusion de son film. « Il se raconte n’importe quoi sur le film » déplore-t-il. Il reproche aux gens de parler, de critiquer le film sans l’avoir vu. « Mais il n’y a pas de mystère à ça. Jean-Luc Mélenchon est au cœur du film, ça pose problème à beaucoup de gens », conclut le réalisateur. 

Un début de reportage en pleine campagne 

C’est lors de la préparation d’un discours avec Sophia Chikirou, la directrice de campagne de Jean-Luc Mélenchon, que Gilles Perret commence son film. La scène se passe au début du mois de février 2017. Pendant 1h30, le spectateur va suivre, un peu partout en France, un homme qui croit de plus en plus à la victoire. Gilles Perret filme les trajets en TGV, les meetings, les débats télévisés, les réunions politiques avec l’équipe de campagne, les repas et ses propres discussions avec le candidat.

L’opinion des spectateurs sur la personne de Jean-Luc Mélenchon ne va pas fondamentalement changer après avoir visionné L’Insoumis. D’ailleurs, le film ne révèle rien de plus que ce que connaît déjà un supporter de Mélenchon. Face au candidat de la France Insoumise, l’opinion publique n’est généralement pas nuancée : soit on l’aime, soit on le déteste. 

Cependant, L’Insoumis nous montre un Jean-Luc Mélenchon quelque peu différent de ce qu’on peut voir de lui dans les médias. Certes, il n’apparaît jamais comme un personnage lisse, mais il s’avère tout à fait capable d’écouter les conseils qu’on lui donne. Finalement, on prend conscience que cet homme d’une grande culture est un homme dont le comportement est seulement dicté par les injustices de notre société. 

Les spectateurs réagissent au film. C’est ainsi que des rires se propagent à chaque trait d’humour de Jean-Luc Mélenchon. Puis vint le moment du débat télévisé. Un petit groupe de spectateurs s’apprête à huer la candidate d’extrême-droite. La salle retombe dans un silence total au moment du premier tour. Le spectateur connaît la fin. 

Un choix de réalisation original 

Un film artisanal. C’est tout seul et comme un grand que Gilles Perret a voulu tourner L’Insoumis. Il n’a souhaité être entouré d’aucune équipe technique pour une simple raison : être au plus près du candidat. À aucun moment le réalisateur ne fait appel à une voix off ou à des images d’archives. Ce choix est judicieux, car il permet au spectateur de se retrouver totalement immergé dans l’action du candidat et de son équipe. 

Gilles Perret ne tombe pas dans le piège et ne nous propose pas un tract visuel en faveur de Jean-Luc Mélenchon. Le choix éditorial est d’autant plus intéressant. Il va, par exemple, s’intéresser au fameux meeting de Lyon avec l’hologramme apparaissant à Paris. Mais le réalisateur a la bonne idée de ne pas en faire des tonnes et préfère s’attarder sur le choix de la veste de Jean-Luc Mélenchon. 

L’intérêt de ce film est de montrer les coulisses de la campagne présidentielle. Gilles Perret a ainsi récolté « à chaud » les impressions et réactions du candidat et de son entourage. C’est ainsi qu’on surprend la lucidité dont il fait preuve lors d’une discussion en off avec la journaliste Elizabeth Martichoux. Gilles Perret a aussi capturé dans sa caméra la sortie de Jean-Luc Mélenchon, en colère, des studios de l’émission d’Anne-Sophie Lapix. « Plus jamais je ne mets les pieds ici » ronchonne le candidat de la France Insoumise à quelques semaines de l’élection. 

Le film est chronologique. Arrive donc le moment fatidique : le premier tour de l’élection présidentielle le 23 avril 2017. La séquence dure quelques minutes seulement. Mais assez pour voir une équipe de campagne perdre petit à petit tout espoir. Tandis que son leader préfère rester optimiste. L’écran devient noir. 

"L’objectif est de tenter de retranscrire le rythme de la campagne dans le film"

Le film se termine. Un homme se lève et applaudit. La salle le suit. Gilles Perret refait son apparition et s’avance un micro à la main. Il remercie la salle et demande si quelqu’un a une question ou souhaite s’exprimer. Personne ne la lève. La timidité prend le dessus. Le réalisateur pense à autre chose : « Vous êtes sous le choc ? Je comprends... Vous pensiez qu’il allait gagner ? » Quelques rires émergent. 

Un homme se lève et prend la parole. Il remercie le réalisateur pour le film puis lui demande quel est l’objectif de son film. « C’est assez simple. L’objectif est de tenter de retranscrire le rythme de la campagne dans le film. J’ai suivi pendant trois mois Jean-Luc Mélenchon, c’est un véritable rythme intense ! Et lui a commencé avant moi » raconte Gilles Perret. Pour le réalisateur, l’autre objectif, et pas des moindres, est de faire un « film pour tout le monde ». Il n’est pas question de faire une biographie de Jean-Luc Mélenchon, mais bel et bien de montrer les coulisses d’une campagne présidentielle avec ses hauts et ses bas. 

Bande annonce "L'insoumis"

L'Insoumis sortira en salle le 21 février prochain et l’équipe du film s’est lancé un petit défi : remplir la salle de l’UGC-Les Halles lors de la première séance de 9h. 

Derniers articles

Dernières vidéos