• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports

L’autre Cannes - L’hyper filtration de la nuit

villa-schweppes-2015-photo-mathilde-lopes.png

REPORTAGE - Festival international du film le jour, rendez-vous de la fête la nuit, Cannes montre ses deux visages durant la quinzaine. Un visage nocturne qui n’accepte pas tout le monde.

People ou nobody, les hauts lieux de la nuit cannoise acceptent tout le monde… Ou presque. La quinzaine n’aurait pas sa réputation si festive sans ses soirées allant du coucher au lever du soleil. Loin des boîtes de nuit « classiques », la tenue de gala est obligatoire, l’apparence n’est pas un moindre détail et les contacts sont plus que requis. Car au Festival de Cannes, sans invitation ou sans le bon numéro de téléphone, les nuits peuvent rapidement tourner au fiasco.

À la Villa Schweppes, la liste sinon rien

villa schweppes 2015 photo mathilde lopes2

Talons, robes, costumes, nœud papillon… Toutes les tenues de soirée sont de sortie pour assister à la dernière soirée de la Villa Schweppes de la quinzaine. Mais bon nombre d’entre elles vont devoir rester à l’extérieur du club Les Marches qui accueille les événements de la Villa Schweppes cette année. Sur le parvis, à seulement quelques mètres du Palais des Festivals, l’entrée ne se fait que sur une liste. Aucune exception n’est accordée aux nombreuses personnes attendant dehors pendant parfois plus d’une heure. À Cannes, l’apparence n’est que le minimum et la chance l’exception.

La filtration sociale

La Villa Schweppes fermant à 2h30 du matin, toute sa population se répartit alors dans les différents clubs de la ville. Notamment un, Le Baron, situé à l’autre bout de la Croisette. Lieu prisé de la nuit cannoise, people et nobody s’y retrouvent. Mais comme à la Villa Schweppes, l’entrée n’a rien d’une partie de plaisir. Apparence, visage… Tout est scruté pour ne laisser entrer qu’une population bien précise : le « bon » Cannes, celui qui saura montrer patte blanche à l’entrée. Verres à 15 euros, même prix pour les cigarettes, la filtration est sociale et financière. Les nuits cannoises savent bâtir leur réputation. 

(Photos Fréquence ESJ/Mathilde Lopes)

Derniers articles

Dernières vidéos